Cerca

City blog. Rome based.

Les saveurs de l’ancienne boulangerie du Ghetto de Rome: le goût inoubliable de la tradition

Ingredients:

  • une place historique, à Rome
  • une petite ancienne boutique
  • des produits sains et traditionels
  • des maines savantes qui connaissent les secrets de l’art de la pâtisserie

Procédée:

Si vous avez bien choisi les ingredients, il suffit les mélanges très bien afin d’obtenir une tel marveille, que jamais vous trouverez ailleurs.

This post is also available in English.

Questo articolo è disponibile anche in italiano.

 

IMG_20160530_153104-1
La vitrine de la boulangerie-patisserie

This post is also available in English.

Questo articolo è disponibile anche in italiano.

  • : boulangerie-pâtisserie Boccione, via del Portico d’Ottavia, 1
  • Quand: du lundi au vendredi. Les jours avant les fêtes réligieuses hébraïque il sera possible de trouver des produits differents
  • Pourquoi: la communauté juive de Rome répresente le vrai ésprit romain. La cuisine judéo-romaine est lcuisine romaine originelle. Dand cette  pâtisserie  on peut entrer er contact direct avec la tradition hébraïque

Tram 8. Salir à l’arrêt « Arenula-Cairoli ».

Prendre via di Santa Maria del Pianto, et continuer jusqu’au carrefour de piazza Costaguti, via del Portico d’Ottavia et piazza delle Cinque Scole.

STOP.

20160314_140905-1
Aucun des produits en vente

Vous comprendrez où aller, pas besoid d’aucun aide. Parce que ce qui  déjà connaît ce place, il ne peut pas l’oublier, et chaque fois aura le désir d’y rétourner. Ceux qui, au contraire, n’ont jamais été, ici seront inexorablement attirés par la vitrine un peu défraîchie d’un magasin, sans aucun signe. En cas de doute, la file constante de clients (fidèles ou touristes de passage) va clairement vous montrer le chemin.

Vous aimez cet article? Cliquez « J’aime » sur Facebook, Instagram, Twitter et Pinterest pour ne plus rater les nouveaux posts de Rome Sweet Rome Guide!

Si se promener pour le quertier même, où le temps semble arrêté aux années 1950, c’est en entrant dans le magasin que vous avez l’impression de vivre à une époque qui n’existe plus, et que beaucoup d’entre nous n’ont jamais connu. Mais croyez-moi, entrez-y et abandonné toute incertitude: la seule façon d’être heureux est celle de commander un morceau de chaque produit en vente!

IMG_20160530_153219-4
La place juste à coté du magasin: trop cool!

Mostaccioli, tartes au fromage ricotta et visciole (une qualité de cerises acides), beignets, biscuits au lait, tozzetti aux amandes, Ginetti, pizza juive (Pizza di Beridde)… Tous desserts de la tradition judéo-romaine, strictement casher.

Ricotta and visciole cake
La tarte ricotta et visciole

Certains d’entre eux, dur comme le marbre (uniquement pour ceux qui ont des dents saines!), presque tous lourds comme le plomb (attention, alors, au prix final!), mais toujours D-E-L-I-C-I-E-U-X. Ils sont le genre de biscuits « faits maison » à la saveur rassurante. Mais c’est seulement ici qu’ils sont capables de les recréer tous les jours, au long des décennies.

Au matin est le temps des croissants et des bombe (grands beignets remplis de crème aux oeufs), pendant l’après-midi est le moments des bruscolini (graines de citrouille rôtis). Chaque moment est bon pour profiter de quelques spécialités à grignoter quanto on se promenène dans le vieux ghetto juif.

Les graines de citruille rotis et salés à Rome s'appellent "bruscolini"
Les graines de citruille rotis et salés à Rome s’appellent « bruscolini »

Ici sont les femmes à commander: de temps immémoriaux, elles s’alternent entre la cuisine et les comptoirs . Des dames en chemise bleu qui, si vous restez là pour les écouter, vous conteront des curiosités et des aspects de la tradition judéo-romaine. Aspects religieux qui se mélangent avec ceux qui sont plus correctement liées à l’alimentation. Les détails de la vie quotidienne ou de l’histoire. Toujours sans embellissements. Parce que l’endroit est ainsi: simple et populaire, jamais affecté. Comme les desserts.

Ce que je préfère? La tarte ricotta-visciole: sublime. Mais ne soywz pas arrogants: tenter de le faire à nouveau chez vous est inutile, impossible. Ne vous laissez pas tâtonner par celle ricotta-chocolat: bonne, mais pas comparable à celle aux visciole. Et puis les bruscolini ❤ (graines de citrouille grillées, pour les non-Romains). Brillants de sel incrustés, chaud dans petit sac en papier, sont una parfaite compagnie au cours d’une promenade dans un après-midi de printemps. Préparez-vous à avoir besoin d’une grande quantité d’eau (mais bien,  Rome est pleine de fontaines!). Ils sont un snack qui vous transformera en « addicted ».

Vous avez aimé cet article? Cliquez « J’aime » sur Facebook, Instagram, Twitter et Pinterest pour ne plus rater les nouveaux posts de Rome Sweet Rome Guide!

IMG_20160530_153237-1

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *