Cerca

City blog. Rome based.

Raphaël, 6 avril 1520-2020

Pauvre Raphaël! Éclipsé pendant des siècles par le génie de Michel-Ange, il est aujourd’hui contraint de renoncer aux grandes célébrations organisées en son honneur en raison d’une épidémie.

Per la versione italiana clicca qui.

Click here for the English version.

Per la versione italiana clicca qui.

Click here for the English version.

Autoportrait du Raphael au Musée Uffizi à Florence

Raphael est né et est décédé le 6 avril (1483 et 1520), et pour aujourd’hui étaient prévus de grands événements en mémoire des 500 ans depuis sa mort.

Ce qui s’est passé ces derniers mois a changé les plans, et même la grande exposition de la Scuderie del Quirinale a fermé ses portes quelques jours après son vernissage. Les célébrations sont, alors, immédiatement devenues virtuelles. Nous sommes donc tous invités à participer depuis chez nous. À travers les réseaux sociaux et les sites internet, les musées et les institutions culturelles partagent l’œuvre de Raphaël, mais aussi de nombreux citoyens participent à cette grande fête.

Raphaël dans la Villa Farnesina

Pour célébrer le Raphaël, j‘ai choisi les fresques de la villa d’Agostino Chigi (aujourd’hui Villa Farnesina) dans le quartier Trastevere, où les relations avec les autres hommes et femmes de son temps sont si évidentes.

(J’ai, quand même écrit un post sur une fresque de Raphaël à Villa Farnesina ici)

Le concil des Dieux, Raphael, dans la Loggia d’Amour et Psyché de la Villa Farnesina à Rome

En fait, Raphael était lié à son mécène, Agostino Chigi, par un lien professionnel et une amitié; Agostino Chigi lui-même est décédé quelques jours après Raphaël, le 11 avril 1520.

Avec Giulio Romano, Giovan Francesco Penni, Raffaellino del Colle et Giovanni da Udine, les principaux artistes de son atelier, qui sont chargés de reproduire les dessins et les idées de Raphaël sur les murs.

Venus et Psyché, dessin de Raphaël, Cabinet des dessins du Musée du Louvre

Venus et Psyché, fresque de Giulio Romano d’après Raphaël, Loggia de Psyché, Villa Farnesina à Rome
« La Fornarina » (attr. à Raphael), Palazzo Barberini à Rome

Avec Margherita Luti, fille d’un boulanger du quartier de Trastevere et connue précisément lors des travaux pour la Villa Chigi. Ils ont eu une histoire d’amour et elle est censée être une source d’inspiration pour le peintre.

Mourir pour l’amour

Et c’est le même AMOUR que Raphaël a rendu si explicite dans la décoration de la Loggia de Psyché qui devient, au fil des siècles, de plus en plus important dans l’histoire de Raphaël. Parmi les œuvres les plus connues attribuées à Raphaël est «La Fornarina» au Palazzo Barberini, identifiée précisément à la fille du boulanger aimée par le peintre (fornarina signifiant «fille du boulanger» en italien); et encore, selon la légende de Raphaël l’amour est la cause de sa mort.

Selon l’historiographie de son temps, Raphaël est décédé des «excès d’amour» qui lui ont causé une forte fièvre. Pneumonie, beaucoup plus probable, aggravée par le paludisme, endémique à Rome à cette époque.

Et tout ça nous rappelle la même pneumonie qui nous oblige à éviter toute célébration pour Raphaël.

Villa Farnesina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *