Cerca

City blog. Rome based.

Santa Maria Antiqua. La découverte d’une église Byzantine dans le Forum de Rome

L’église de Santa Maria Antiqua a été enterré depuis plus de mille ans. Sa découverte est donc unique, non seulement pour le caractère exceptionnel de cet événement. Les peintures murales qui décorent son intérieur nous permettent de mieux comprendre l’évolution de la peinture médiévale, dans un endroit qui n’a pas changé après l’an 847.

This post is also available in English.

Questo articolo è disponibile anche in italiano.

smantiqua

This post is also available in English.

Questo articolo è disponibile anche in italiano.

  • : l’église de Santa Maria Antiqua est située dans les fouilles archeologiques du Forum Romain, via della Salara Vecchia, 9. Une rampe datant l’époque de l’empire de Domitian (Ier siècle), relie Santa Maria Antiqua au site di Palatine.
  • Quand: au cours d’une visite du Forum Romain, mais seulement jusqu’au 30 octobre 2016.
  • Pourquoi: parce que il s’agite de la seule église byzantine en Rome qui n’a pas changé pendant mil ans.

Histoire de l’église de Santa Maria Antiqua.

L’église de Santa Maria Antiqua a été batie au VIe siècle; un bâtiment datant de l’empereur Domitien (premier siècle) a été adapté à la nouvelle fonction d’église. En fait, nous ne connaissons pas l’exacte fonction originelle de ces environnements, mais on croit que s’agissait d’une bibliothèque.

Après sa consécration au sixième siècle, Santa Maria Antiqua a été décoré au cours de plus de trois cents ans. Les travaux de l’église ont été promus par cinq papes: Martin I, Jean VII, Zacharie, Paul I, Adrien I. La plupart des peintures ont été conservés, et ça c’est un document exceptionnel sur le développement de la peinture au Moyen Age.

Les dernières peintures ont été exécutées à la fin du VIIIe siècle par le pape Adrien I. Puis, en 847, un tremblement de terre a provoqué l’effondrement d’une partie du mont Palatin. Suite à la disparition de l’église, il a été abandonné. Seulement la précieuse icône a été sauvé de l’abandon, et fut transportée dans à l’église de Santa Maria Nova.

Pourquoi peut-t-on considerer Santa Maria Antiqua une église byzantine?

santamariaantiqua

Lorsque la capitale de l’Empire fut déplacée à Constantinople, au Ve siècle en Italie est devenue royaume des Ostrogoths. Sous le commandement de Théodoric, les Ostrogoths créent un royaume stable; la capitale du royaume italien est déménagé à Ravenne, et Rome devient une ville marginale, voire peripherique.

Lorsque Justinien Ier monta sur le trône de Constantinople, la situation politique a soudainement changé. L’Italie est revenu aussi intéressant pour l’empereur qui, à la recherche d’un empire autant grand que dans le passé, a entrepris la conquête des provinces de l’Ouest, qui étaient devenues royaumes barbares.

Vous aimez cet articles? Cliquez « J’aime » sur Facebook, Instagram, Twitter et Pinterest pour ne plus rater les nouveaux posts de Rome Sweet Rome Guide!

Pour vingt ans (535-553) les guerres gréco-gothiques ont dévasté l’Italie; en 536 Rome fut conquise par Belisario, puis définitivement par Narsès en 553. Même après la conquête byzantine, la capitale de l’Exarchat reste à Ravenne. Rome, comme une ville de province, est administrée par des fonctionnaires impériaux qui s’installent sur la colline Palatine.

Rome a été territoire byzantine pour environ deux siècles; pendant ce temps le pape renforça son influence et l’Église a assumé les pouvoirs civils et administratifs. Rome est devenue un pôle d’attraction pour les personnages byzantines d’haut profil, à la fois civil et ecclésiastique. Pas étonnant, dans ce point de vue, l’afflux extraordinaire de moines grecs à Rome, d’abord effrayant de la persécution iconoclaste, puis des invasions islamiques. À Rome sort alors une communauté ecclésiastique de type grec, et les églises furent décorées dans le style de Constantinople. Avec les moines, sont arrivés à Rome de capital de l’Empire aussi les œuvres d’art, des manuscrits, des décorations ecclésiastiques et des travailleurs.

Santa Maria Antiqua et le pape Jean VII.

mosaicosantamariaantiquaJean VII, pape entre 705 et 707, est originaire de la Grèce. Fils d’un fonctionnaire des palais impériaux sur le Palatin, il était très attaché à cette zone de Rome. Il a déplacé le palais pontifical à la colline du Palatin (jusqu’à ce moment-là, il était au Latran). Il s’agit d’un véritable acte politique, car il installe le centre réligieux chrétienne dans l’endroit le plus important pour le monde païen, qui a été complètement remplacé: le Forum. Le pape réaffirme le pouvoir qu’il a conquis après le déplacement de la capitale à Constantinople. Le fort lien de Jean VII avec Santa Maria Antiqua se réaffirme dans une nouvelle décoration de l’église, exécuté dans le style en vogue à Constantinople.

Fresques et peintures murales.

santim_miniLes peintures murales de Santa Maria Antiqua sont le vrai patrimoine de cette église.

L’iconographie reflète la pensée grecque, prévalente à cette époque. Les personnaged du Christ, de la Vierge, des saints ne sont pas mélangés dans les histoires, mais ils sont traités comme des véritables portraits. De cette façon, la relation créée avec les fidèles est complètement différent de celle basée sur la pensée religieuse occidentale.

L’observateur ne participe pas à la scène, et la relation de dévotion établie avec les images est plus directe et profonde.

L’église était entièrement peinte (fragments de peintures sont encore visibles sur les colonnes et les murs du chœur).

Le mur palimpseste.

palinsestom_mini

À partir de sa redécouverte en 1900 par l’archéologue Giacomo Boni, Santa Maria Antiqua a été l’objet de plusieurs études. L’analyse de la décoration peinte a identifié sept couches de peintures, chacune correspondant à une  differente phase de décoration.

La zone la plus exemplaire de ce système décoratif est celle correspondante à la paroi à droite de l’abside.

Ce mur a été défini par les chercheurs « palimpseste« , un terme emprunté de l’étude des manuscrits sur parchemin. Palimpseste est la pratique de réutilisation d’un parchemin déjà écrit, traité en raclant la couche  la plus supérficielle.

Dans le mur de palimpseste, sept couches de la décoration de Santa Maria Antiqua se chevauchement l’une l’autre. À travers les lacunes dans les couches supérieures, il est possible de reconstituer la figuration de celles couvertes.

Des installations hautement technologique de cartographie vidéo permettent aux images couvertes recomposer le système décoratif.

L’icône.

santa-maria-antiquaAu milieu de l’église, l’icône de la Vierge à l’Enfant attire immédiatement notre attention.

Selon certaines études, elle serait contemporaine à la construction de l’église; de cette façon, il serait l’icône de la Vièrge la plus ancienne actuellement connue.

Cette icône était gardée à Santa Maria Antiqua, mais en 847 elle a été traduite à la Basilique de Santa Francesca Romana. Santa Francesca Romana est également connue sous le nom de Santa Maria Nova, et a été construite pour remplacer Santa Maria Antiqua après son effondrement; est également localisée dans le Forum Romain, juste à côté du Temple de Vénus et Rome.

Vous avez aimé cet articles? Cliquez « J’aime » sur Facebook, Instagram, Twitter et Pinterest pour ne plus rater les nouveaux posts de Rome Sweet Rome Guide!

Informations pratiques.

L’égliese de Santa Maria Antiqua est accessible pendant les horaires d’ouverture des fouilles acrheologiques fu Forum Romain. Pour connaître les horaires et toutes informations, cliquez sur ce lien.

Le billet d’accès permet de visiter le Forum Romain, le Palatine et le Colisée pendant deux jours.

Pour mieux connaitre Santa Maria Antiqua, pour avoir des informations supplementaires sur les études et sur les restorations, visitez le portail officiel.

palinsestom_mini

[:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *